Internet tu es, Internet tu seras

Cela fait deux semaines que l’expérience Huis Clos sur le Net est terminée et déjà, ce phénomène s’est quelque peu éteint. Les projecteurs ne sont pas restés longtemps sur Twitter et Facebook ainsi que sur les journalistes qui ont pris part à ce test grandeur nature. Pourtant, le bilan de cette expérience doit être établi sur le long terme. Car une semaine sans média traditionnel, c’est bien mais savoir quel impact cela peut avoir sur les journalistes ayant pris part à l’expérience mais également sur ceux qui ont suivi celle-ci, c’est mieux.

Par Grégory, il y a

72 heures chrono

En réalité, ça ne devrait pas être 72 heures mais je trouvais que ce titre avait de la gueule. Bref, cela fait donc trois jours que cinq journalistes de radios francophones (Belgique, Suisse, France et Canada) sont coincés dans un gîte du Périgord pour découvrir les bienfaits de la campagne et de la vie en solitaire mais aussi et surtout pour connaître les effets de Twitter et Facebook sur le petit monde de l’information et du journalisme. Et finalement, ils en ont fait du chemin même si la pression médiatique est quelque peu retombée.

Par Grégory, il y a